FANDO ET LIS

OPÉRA EN UN PROLOGUE ET SIX TABLEAUX

"La partition expressive du compositeur français Benoît Menut (né en 1977) est écrite pour mettre en valeur les voix (...) Il reste à espérer que ce spectacle, en tous points aboutis, sera programmé à l’avenir par d’autres Opéras, aussi amateurs de risques que celui de Saint-Etienne" - Opéra Magazine, juin 2018

"L'ouvrage a tenu toutes les promesses d'un grand opéra contemporain" - l'Essor, 12.04.2018

"Cette conversation en musique très particulière abonde d'idées, de gestes et d'harmonies" - Anaclase, 06.04.2018

"Mercredi soir, la première de cet opéra contemporain a bousculé, parfois enthousiasmé le public. En tout état de cause, elle n'a laissé personne indifférent." - Le Progrès, 05.04.2018

> TÉLÉCHARGER LA REVUE DE PRESSE EN PDF

La création du premier opéra de Benoît Menut Fando et Lis a eu lieu les 2, 4 et 6 mai 2018 à l'Opéra de Saint Étienne. L'œuvre résulte d'une commande de l'opéra et fut composée entre juillet 2017 et février 2018, sur un livret et une mise en scène de Kristian Frédric, avec la collaboration de Jean-Claude Vian. 

MUSIQUE DE BENOÎT MENUT

LIVRET DE KRISTIAN FRÉDRIC
D’APRÈS FANDO ET LIS DE FERNANDO ARRABAL
CRÉATION MONDIALE 

DIRECTION MUSICALE / DANIEL KAWKA
MISE EN SCÈNE / KRISTIAN FREDRIC 
DÉCORS / FABIEN TEIGNÉ
COSTUMES / MARILÈNE BASTIEN
LUMIÈRES / NICOLAS DESCOTEAUX

FANDO / MATHIAS VIDAL
LIS / MAYA VILLANUEVA
MITARO / PIERRE-YVES PRUVOT
NAMUR / NICOLAS CERTENAIS
TOSO / MARK VAN ARSDALE

ORCHESTRE SYMPHONIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE
CHOEUR LYRIQUE SAINT-ÉTIENNE LOIRE

COMMANDE ET PRODUCTION INÉDITE 
OPÉRA DE SAINT-ÉTIENNE

DÉCORS ET COSTUMES RÉALISÉS PAR LES ATELIERS DE L’OPÉRA DE SAINT-ÉTIENNE

DURÉE : 2h

"La découverte de cette histoire fut un choc : comment chanter l'amour pourtant présent entre ces deux personnages, malgré le lien d’extrême violence qui les unit ; comment mettre en musique un viol et respecter le personnage de Lis ; comment faire chanter la dérive fasciste des hommes à la fin du spectacle ? C'est en essayant de rentrer dans la psyché des protagonistes, en symbolisant les événements que j'en ai découvert la clé. 
Je ne m'y refuse rien : un Cake-Walk, un air breton apocryphe, une superposition d'une douzaine de chants représentant les différents fascismes, un air d'amour à la tonalité marquée, des moments spectraux... le tout au service d'une unité portée par l'histoire et des motifs musicaux récurrents structurant la mémoire.

J'ai rêvé cet opéra, y ai synthétisé mes différentes recherches depuis près de 20 ans. Pour moi, il y a un avant et un après Fando et Lis"

Benoît Menut, mai 2018

 

><
1/2